Association de jeu de plateau, stratégie, société
 
 
Nos partenaires de jeu
jeux de société, de stratégie et de plateau
 
 
De 2 à 4 joueurs              De 12 à 99 ans              Durée de la partie 90 minutes

jeu de société Orleans: règle complète

Introduction:
Près d’Orléans au Moyen-âge, les luttes d’influence font rage. Pour vous en sortir, il vous faudra rassembler des partisans : fermiers, marchands, chevaliers et moines… Grâce à leurs talents de commerçants, bâtisseurs ou scientifiques, vous pourrez étendre votre pouvoir. Les chevaliers vous permettent d’accroître votre champ d’action, mais également de sécuriser vos expéditions commerciales. Les artisans construisent des comptoirs et des outils pour faciliter le travail. Les érudits font progresser la science. Enfin, être actif dans les monastères grâce aux moines ne devra pas être négligé ! Vous ne pourrez pas tout faire ! L’enjeu d’Orléans est de pouvoir optimiser vos soutiens de la meilleure des manières.

   
But du jeu:
La mécanique repose sur du placement d'ouvriers. Vous devrez placer ceux-ci sur votre plateau personnel (donc sans lutte de priorité). Mais il faudra surveiller la progression de vos adversaires sur le plateau des voyages (afin de récupérer des marchandises et construire des conptoires), sur le plateau de bienfaisance (pour épurer ses ouvriers et optenir quelques bonus) et le plateau de recrutementafin de ne pas vous faire distancer.
   

Commentaire personnel:
- Pour un jeu de gestion, les règles sont rapides à assimiler et très fluides.
- Le matériel est de bonne qualité, facilement lisible.
- Chaque action est un renoncement, à chaque manche, vous ne pourrez faire que 3 ou 4 actions.
- La mécanique ressemble à celle d'un deck bulding, mais au lieu de carte on se constitue un lot d'ouvriers que permettrons de faire
  différentes actions selon leurs compétences.

- Lors de la première partie, il n'est pas évident de trouver le bon rythme entre constitutions de son groupe d'ouvriers et l'obtention
  des points de victoires.
Mais dès la deuxième partie, on comprend la mécanique et comment comboter pour obtenir un maximum
  de points.

- Une remarque pour les réfractaires absolus au hasard : au début de chaque manche, on doit piocher ses ouvriers au hasard dans
  sa réserve.
Il se peut donc que le chevalier ou le fermier attendu, pour faire une action spécifique, ne soit pas disponible. Mais les
  moines (jocker) et la purge de la réserve permettent de temporiser ce petit coté aléatoire.

- Coté regret, on peut reprocher un manque d'interaction et la finesse des jetons ouvriers (des pions en bois auraient été apréciés.).
- Conclusion : un jeu original de part la gestion des ouvriers et les multiples façons de scorer.

   Ajoutez votre critique personnelle en cliquant ici  

Editeur: Dip Games                                        http://www.dlp-games.de
jeu de société Orleans: règle complète